Dans la Cité

Christine Dura Tea propose Sigmund Freud Totem et Tabou

La psychopathologie que nous observons dans la prise en charge des patients, est corrélative d’un ordre social et d’une époque donnée.

Freud dans Totem et Tabou, Malaise dans la culture, Moise et le Monothéisme… articule sa théorie en prenant en compte la répression des désirs que la société bourgeoise d’alors exerce sur les sujets. Il attribue une place capitale au Père, que les religions monothéistes avaient déjà consacrée, pour illustrer à la fois la structure psychique et l’organisation de la culture (du collectif). La question du traumatisme psychique que cette répression exerce sur les désirs est alors centrale dans l’expression des symptômes.

Lacan nous proposera la théorie des quatre discours pour formaliser notre lien social organisé autour d’un objet de jouissance. C’est l’agent qui commande le discours, il apparait évident aujourd’hui que l’agent n’est plus le Père, ce signifiant-Maitre (Discours du Maître), et que d’autres modalités de refoulement organise notre lien social et induisent des symptomatologies contemporaines.

Enseigner la psychanalyse avec christine dura tea
Charles Melman et Psychologue, Psychanalyste & Psychothérapeute

Une nouvelle économie psychique a émergé, Charles Melman nous en a donné les coordonnées dans ses nombreux travaux dont « L’homme sans gravité ». Cette nouvelle économie psychique a pour contexte une mondialisation généralisée et une jouissance sans limite.

En 2020, la crise sanitaire de la COVID19 qui a conduit la mise en place du confinement et ses conséquences nous amène à reconsidérer un nouvel ordre social basé sur une économie du numérique, des écosystèmes émergeront-ils ? Ces écosystèmes bouleverseront-ils les échanges autant humains, financiers que de cet objet de jouissance ? Un nouveau rapport au vivant émergera-t-il ? 

L’hyperactivité, l’addiction, le burnout, la dépression, les perversions, la délinquance, le rapport au numérique, la crise de la famille constituent la clinique contemporaine qui s’exprime dans le champ social, en particulier chez les enfants, les adolescents et dans la famille où la disparité des places la désorganise, à l’école où les apprentissages sont malmenés, dans les institutions et le monde du travail.

Intervenir dans la cité, permet de mieux cerner les transformations que cette nouvelle économie psychique induit chez les sujets.

La création de l’association Chrysalides en 2006 a été une alternative à l’institution médico-sociale, elle est le projet d’un collectif de psychologues cliniciennes qui ont mis en place cette réponse simple pour permettre à des familles qui ne pourraient faire la démarche de se rendre à un cabinet de rencontrer un psychologue et de permettre à leurs enfants et adolescents d’engager un travail thérapeutique.

Du psychanalyste dans peut alors émerger dans la cité.

L’Association Chrysalides peut être un lieu de recherche et d’expérimentation éphémère, le temps d’un atelier, d’un projet en lien avec d’autres associations ou institutions. Elle expérimente des modalités de soutien à la parentalité.

L’Association Chrysalides a été créée en 2006

L’Association Chrysalides a organisé en 2017 avec l’École Pratique des Hautes Études en Psychopathologies, une journée d’étude suite à l’attentat du 14 juillet 2016 : « Du temps social au temps subjectif du traumatisme lors des attentats terroristes »

Elle est soutenue par la CAF et la Commission générale à l’égalité des territoires, le service de l’animation et de l’éducation de la ville de Nice coordonne le dispositif « Programme Réussite Éducative » pour lequel l’Association Chrysalides met en place les consultations dans les quartiers.

ASSOCIATION CHRYSALIDES, ASSOCIATION LACANIENNE, EPHEP Dans la cité